comparable


comparable

comparable [ kɔ̃parabl ] adj.
• fin XIIe; lat. comparabilis
1Qui peut être comparé avec qqn ou avec qqch. grâce à des traits communs. analogue, approchant, assimilable. Personnes, choses comparables entre elles. Loc. prov. Il faut comparer ce qui est comparable. Math. Grandeurs comparables, entre lesquelles on peut établir un rapport par comparaison (permettant la mesure). Grandeurs comparables par rapport à une unité. commensurable.
2(Négatif) Pour indiquer une grande différence en bien ou en mal (en mieux ou en pire). Rien n'est comparable à cela. Cela n'a rien de comparable (avec). commun. Ce n'est pas comparable ! (cf. C'est sans commune mesure).
⊗ CONTR. Incommensurable, irréductible; incomparable.

comparable adjectif (latin comparabilis) Qui peut être comparé à quelqu'un, à quelque chose d'autre, qui rivalise de valeur, de qualité, d'intensité, etc. : Ces arguments ne sont pas comparables.comparable (expressions) adjectif (latin comparabilis) Éléments comparables, éléments a et b d'un ensemble ordonné (M, ≤) tels que l'une des deux relations a b et b a est vérifiée. ● comparable (synonymes) adjectif (latin comparabilis) Qui peut être comparé à quelqu'un, à quelque chose d'autre, qui...
Synonymes :
- équivalent
Contraires :
- différent
- opposé

comparable
adj. Qui peut être mis en comparaison. Deux situations, deux personnes comparables.
|| Comparable à: qui ressemble à. Une ville comparable à un vaste parking.

⇒COMPARABLE, adj.
[Gén. suivi d'un compl. prép. à]
A.— Qui peut faire l'objet d'une comparaison (avec un animé ou un inanimé). Un bruit comparable à; une émotion, une joie comparable à; obtenir des résultats comparables; qqc. d'absolument, d'exactement, de tout à fait comparable à. Un homme se tenait devant le clavier de l'orgue et en tirait des sons comparables à ceux du hautbois (DUHAMEL, Chronique des Pasquier, Suzanne et les jeunes hommes, 1941, p. 103) :
1. La seule condition pour que les faits puissent entrer dans une statistique c'est qu'ils soient comparables, c'est-à-dire qu'ils soient identiques en tout point, excepté dans une ou plusieurs circonstances définies que l'on compare afin de connaître leurs rapports relatifs d'absence ou de fréquence.
BERNARD, Principes de méd. exp., 1878, p. 61.
2. On vérifiait aisément que les Français obtenaient, toutes choses égales d'ailleurs, des succès au moins comparables à ceux que remportaient Britanniques et Américains.
DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1959, p. 34.
MATH. Grandeurs comparables. ,,Deux éléments x et y d'un ensemble préordonné sont comparables si l'une au moins des relations x plus petit que y et y plus petit que x est vraie`` (CHAMB. 1970).
B.— P. ext. avec une idée d'intensification. [Souvent avec une négation ou dans des énonciations exclamatives] Qui peut égaler, rivaliser d'intensité ou de valeur avec. (cf. incomparable). Il n'y a rien de comparable à cela; un homme comparable aux plus grands hommes de l'Antiquité (Ac. 1835-1932). Quel malheur est comparable au mien! Rien n'est comparable à ce regard [de Lacordaire] flamboyant d'intelligence (E. DE GUÉRIN, Lettres, 1841, p. 403). Je ne crois pas que j'éprouverai jamais une émotion comparable à celle qui me saisit là (P. BOURGET, Le Disciple, 1889, p. 163) :
3. ... pour la gentillesse, l'esprit, le bon sens, je ne connais qu'une seule personne qui lui soit comparable, et même supérieure...
ERCKMANN-CHATRIAN, L'Ami Fritz, 1864, p. 225.
Prononc. :[]. Étymol. et Hist. 1er tiers XIIIe s. (RECLUS DE MOLLIENS, Miserere, éd. A.-G. van Hamel, 260. 1). Empr. au lat. class. comparabilis « qui peut être comparé ». Fréq. abs. littér. :823. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 1 026 b) 936; XXe s. : a) 961, b) 1 544.
DÉR. 1. Comparabilité, subst. fém., rare et didact. Qualité de ce qui est comparable. La comparabilité des chiffres, des essais de laboratoire, des méthodes; degré de comparabilité. Jugements concernant la comparabilité ou la différence des situations (L'Univers écon. et soc., 1960, p. 2808). Attesté ds la plupart des dict. excepté Ac. et DG, repris par ROB. Suppl. 1970. []. 1re attest. 1832 (RAYMOND); dér. du rad. de comparable, suff. -ité. 2. Comparablement, adv., rare. Par comparaison. Et le fait est qu'il [Van der Hogen] excellait, comparablement à pas un, dans le bel art des solutions promptes (COURTELINE, Messieurs-les-Ronds-de-cuir, 1893, 1er tabl., 3, p. 45). Attesté encore ds quelques dict. mais ,,inus.`` (Ac. Compl. 1842, BESCH. 1845, Lar. 19e, Nouv. Lar. ill., LITTRÉ, GUÉRIN 1890, QUILLET 1965). Seule transcr. ds LITTRÉ : com-pa-ra-ble-man. 1re attest. fin XIIe s. nient comparablement « incomparablement » (Dialogue Grégoire, éd. W. Foerster, p. 136, 2), attest. isolée à nouv. répertorié par quelques dict. depuis 1834, BOISTE; de comparable, suff. -ment2. Fréq. abs. littér. : 1.

comparable [kɔ̃paʀabl] adj.
ÉTYM. Fin XIIe; lat. comparabilis, de comparare. → Comparer.
(Construit avec à ou avec). Qui peut être comparé (avec qqn ou qqch.). Analogue, approchant, assimilable. || Exactement comparable à… Égal, semblable. || Comparable aux grands hommes de l'Antiquité. || Rien de comparable avec… || Rien n'est comparable à… (→ Agilité, cit. 4). || Il ne vous est pas comparable. || Personnes, choses comparables, comparables entre elles. || Ce n'est pas comparable.
1 On te voyait dès lors, à toi seul comparable,
Faire éclater partout ta conduite adorable.
Corneille, Poésies diverses, 61.
2 Les biens les plus charmants n'ont rien de comparable
Aux torrents de plaisirs qu'il répand dans un cœur.
Racine, Esther, III, 9.
3 (…) la distance qui les sépare du génie est comparable aux espaces qui s'étendent entre les pâturages alpestres et les glaciers.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. IV, XXII, p. 246.
Math. || Grandeurs comparables : grandeurs de même espèce entre lesquelles on peut établir un rapport par comparaison.Grandeurs comparables par rapport à une unité. Commensurable.
CONTR. Incomparable.
DÉR. Comparabilité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • comparable — COMPARABLE. adj. des 2 g. Qui se peut comparer, qui peut être mis en comparaison. Un homme comparable aux plus grands hommes de l antiquité. Y a t il rien de comparable à cela? [b]f♛/b] On dit qu Une chose n est pas comparable avec une autre,… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • comparable — Comparable. adj. de tout genre. Qui se peut comparer avec quelque autre personne ou quelque autre chose. Il est comparable à tous les grands hommes de l antiquité. y a t il rien de comparable à cela? les plaisirs, ou les biens de ce monde ne sont …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Comparable — Com pa*ra*ble, a. [L. comparabilis: cf. F. comparable.] Capable of being compared; worthy of comparison. [1913 Webster] There is no blessing of life comparable to the enjoyment of a discreet and virtuous friend. Addison. {Com pa*ra*ble*ness}, n.… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • comparable — adjetivo 1. Que puede compararse con otra persona o cosa: Tu situación es comparable a la mía. A pesar de todo, no es comparable con lo que yo he pasado. Sinónimo: equiparable. Antónimo: incomparable …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • comparable — I (capable of comparison) adjective akin, alike, analagous, analogical, approximate, associated, close, cognate, commensurable, comparabilis, congeneric, correlative, homogeneous, homologous, kindred, like, much the same, parallel, related,… …   Law dictionary

  • comparable — early 15c., from M.Fr. comparable, from L. comparabilis capable of comparison, from comparare (see COMPARISON (Cf. comparison)) …   Etymology dictionary

  • comparable — is pronounced with main stress on the first syllable. Its uses with to and with correspond to the meanings given at compare, with a marked preference in current usage for to: • This heroin is comparable in quality to that being sniffed by U.S.… …   Modern English usage

  • comparable — [adj1] worthy of comparison a match for, as good as, commensurable, commensurate, equal, equipollent, equipotential, equivalent, in a class with, on a par, proportionate, tantamount; concept 566 Ant. incomparable, unequal, unworthy comparable… …   New thesaurus

  • Comparable — may refer to: Comparability, in mathematics Comparative, in grammar, a word that denotes the degree by which an entity has a property greater or less in extent than another This disambiguation page lists articles associated with the same title.… …   Wikipedia

  • comparable — *like, alike, similar, analogous, akin, parallel, uniform, identical Antonyms: disparate Contrasted words: *different, divergent, diverse, various …   New Dictionary of Synonyms